Landy Millions d’euros feat. Niska

0
(0)

Landy – Millions d’euros, feat. Niska

Clip officiel sorti le 25 novembre 2020.

Réalisé par Nicolas Noël.

Extrait de l’album “A-One” sorti le 18 décembre 2020.

Landy feat niska dans Millions d’euros extrait de l'album A-One

Paroles de Millions d’euros de Landy feat. Niska

Intro : Niska
Million Money Beats
Hey, hey
Millions d’euros à la cité : c’était mon rêve à la base
Jamais personne nous regardait, les reins solides dans le binks

Couplet 1 : Landy
Grandis entre les loups et les hyènes (les loups et les hyènes)
On fait parler les douilles quand c’est chaud (han)
J’ai tout fait pour qu’demain soit meilleur qu’hier (demain meilleur qu’hier)
Et pour ça, j’me suis levé tôt (oh, oh, oh)
La voisine du deuxième pensait que j’perdais la raison (oh)
Un peu conne, et j’gardais toujours un œil sur la résine
Petit, de toi, j’me souviens, au terrain d’football, j’étais bon (j’étais bon)
Dans la rue, tous nos rêves se sont sés-bri

Pré-refrain : Niska & Landy
J’ai zoné, j’ai trimé comme un charo
La fumette, la buvette, tard le soir
Un deux roues, je bombarde dans le square
Les temps pleins dans le four m’ont mis K.O (oh, oh, oh)

Refrain : Landy & Niska
J’ai le bail entre les mains, poto, parlons français (oui)
Faut quitter le bitume et briller comme des diamants (briller)
Menotté sur le banc, poto, c’est insensé (que du)
Quel train d’vie, j’peux t’écrire un roman (bou-bou-boum)
Millions d’euros à la cité : c’était mon rêve à la base
Jamais personne nous regardait, les reins solides dans le binks

Couplet 2 : Niska
Gan-gang de gros bras vénères (vénères), Urus, Lamborgini (‘ghini)
Une villa, gamos, milli’ (oui), je suis enfant béni (Amen)
Que-que des dégaines crimi’ (eh), fessées sur son tigné (eh)
J’préfère crever que de (perdre), j’aime pas faire match nul (gang)
Évry, c’est la cité (cité), frappe : intensité (boum)
Crime : atrocité, T-MAX : motricité (vroum)
Gratuité : la méchanceté (pou-tou-tou-tou)

Pré-refrain : Niska & Landy
J’ai zoné, j’ai trimé comme un charo
La fumette, la buvette, tard le soir
Un deux roues, je bombarde dans le square
Les temps pleins dans le four m’ont mis K.O (oh, oh, oh)

Refrain : Landy & Niska
J’ai le bail entre les mains, poto, parlons français (oui)
Faut quitter le bitume et briller comme des diamants (briller)
Menotté sur le banc, poto, c’est insensé (que du)
Quel train d’vie, j’peux t’écrire un roman (bou-bou-boum)
Millions d’euros à la cité : c’était mon rêve à la base
Jamais personne nous regardait, les reins solides dans le binks

Outro : Landy & Niska
Entre les loups et les hyènes (yeah, yeah)
On fait parler les douilles quand c’est chaud (yeah, yeah)
J’ai tout fait pour qu’demain soit meilleur qu’hier (yeah, yeah)
Et pour ça, j’me suis levé tôt (yeah, yeah)
Millions d’euros à la cité : c’était mon rêve à la base
Jamais personne nous regardait, les reins solides dans le binks
Gratuité : la méchanceté, gratuité : la méchanceté, gratuité : la méchanceté

 

Pour voter connectez-vous (menu principal).

Cliquez sur les smiles pour voter

Average rating 0 / 5. Vote comptabilisé. 0

Pas encore de vote, soyez le premier

Laisser un commentaire